Debatsante

Plainte du Dr RATH au tribunal international de La Haye...

La plainte du Dr RATH au tribunal de La Haye pour génocide et crimes contre l'humanité commis dans le cadre du "commerce pharmaceutique avec la maladie"...
 
En voici quelques lignes:
 
"...L'expansion délibérée de la maladie
Ci-dessous, il est spécifiquement démontré que les accusés entretiennent et répandent délibérément les maladies contemporaines les plus communes en dépit du fait que ces maladies auraient pu être efficacement guéries et largement éradiquées et que des millions de vies auraient pu être sauvées...
 
1.1.1. Les maladies coronariennes
La cause principale des maladies coronariennes et des attaques cardiaques est un affaiblissement structurel et un dysfonctionnement de la paroi artérielle identiques au scorbut, qui se développent à la suite de carences prolongées en vitamines et autres nutriments essentiels.
Par contraste, les approches pharmaceutiques visant à prévenir et à traiter les maladies cardiovasculaires ignorent délibérément cette cause et se concentrent plutôt sur le traitement des symptômes tels que la réduction des taux de cholestérol dans le sang.
Alors que ces médicaments évitent de guérir la maladie pour laquelle ils ont été commercialisés, leurs effets secondaires néfastes engendrent de nouvelles affections. Au niveau mondial, le tribut de ces crimes délibérés commis par les accusés s'élève annuellement à 12 millions de décès dus aux maladies cardiovasculaires.
...
...1.1.3. L’infarctus
La cause première de l'infarctus est un manque de biocatalyseurs cellulaires, de certaines vitamines, de minéraux, de carnitine, du coenzyme Q10 et d'autres transporteurs de bioénergie dans les millions de cellules musculaires cardiaques. Cette carence provoque une altération de la fonction cardiaque et une rétention d'eau dans le corps.
Par contraste, les approches pharmaceutiques du traitement de l'infarctus ignorent délibérément ce fait et se concentrent sur les symptômes. Les diurétiques commercialisés pour le traitement de l'infarctus éliminent non seulement l'eau accumulée dans le corps mais évacuent également les vitamines, les minéraux ainsi que d’autres transporteurs bioénergétiques hydrosolubles. En d’autres termes, les médicaments commercialisés pour le traitement de l'infarctus aggravent en fait la maladie et sont également responsables de la courte espérance de vie des patients cardiaques sous traitement diurétique.
Tout en évitant délibérément de soigner la maladie, ces produits pharmaceutiques éliminent certains nutriments corporels essentiels et aggravent dès lors la cause latente de la maladie. Au niveau mondial, plus de cent millions de patients souffrant de cette maladie ne sont pas guéris et décèdent finalement de manière prématurée en conséquence directe des actes commis par les accusés..."
 
...1.1.6. Le SIDA et autres maladies infectieuses
Des programmes trompeurs et délibérés du même type ont été appliqués dans le traitement d'une des maladies les plus mortelles dans l'histoire de l’humanité, le SIDA. Il y a 10 ans, des études scientifiques ont démontré que la vitamine C pouvait réduire la réplication du virus VIH de plus de 99%. Les accusés connaissent ce fait depuis plus de dix ans.
En ignorant délibérément et en éludant ce traitement non-brevetable, sûr et abordable, les accusés ont développé des médicaments brevetables contre le SIDA, aux effets secondaires graves. En raison des royalties exorbitantes sur ces brevets, une grande majorité des populations ne peut se procurer ces médicaments. Dès lors, en appliquant un programme commercial criminel, les accusés sont coupables de risquer la vie et de causer la mort de centaines de millions de personnes en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie et dans toutes les autres régions du monde.
De même, ils ont boycotté l'information selon laquelle la seule mesure essentielle pour stimuler l'immunité contre les maladies infectieuses est une absorption optimale de vitamines B6, B12, d'acide folique et de certains autres nutriments essentiels. Il est scientifiquement établi que ces biocatalyseurs du métabolisme cellulaire augmentent la production de leucocytes, la principale défense corporelle contre toute infection. En taisant systématiquement cette information, particulièrement vis-à-vis de centaines de millions d'enfants et d'adultes des pays en voie de développement, l'industrie pharmaceutique met délibérément en jeu la vie de centaines de millions de personnes dans ces régions du monde. Tous les accusés savent que seuls quelques habitants de ces régions peuvent "s'offrir" des traitements pharmaceutiques et que les autres mourront certainement.
La rétention de cette information vitale sur les alternatives naturelles non-brevetables permettant de prévenir et de lutter contre les maladies infectieuses ne conduit pas uniquement à la mort de millions de personnes ; elle contribue également à ruiner les économies de nombreux pays en voie de développement. Par conséquent, le déséquilibre déjà profond de l’économie mondiale s’en trouve aggravé. Ces pays sont délibérément placés dans un conflit où ils ne peuvent qu'être perdants.
 
1.2. Preuve relative aux programmes criminels de commercialisation conclus par les accuses
 
1.2.1 Expansion délibérée des maladies et création de nouvelles maladies chez les patients afin d'élargir les marchés des médicaments
Afin d'élargir leurs marchés, les groupes de médicaments cités ci-dessous sont produits et délibérément commercialisés par les accusés en dépit du fait qu'ils connaissent leurs effets secondaires. De manière criminelle, les accusés créent délibérément de nouvelles maladies sous le prétexte de lutter contre les affections existantes. Le fait que ces nouvelles maladies générées par les effets secondaires de ces médicaments n'apparaissent que de nombreuses années plus tard est utilisé comme une couverture supplémentaire de ce programme trompeur
 
Les médicaments réduisant les taux de cholestérol, plus particulièrement les statines et les fibrates, sont massivement commercialisés sous le prétexte qu'ils préviennent les maladies cardiovasculaires. Ces médicaments sont toutefois réputés induire le cancer à des doses actuellement administrées à des millions de patients dans le monde.
 
Les substances chimiothérapiques sont commercialisées soi-disant pour traiter le cancer. En fait, elles sont à l'origine d'une série d'effets secondaires graves dont le plus fréquent est l’apparition de nouveaux cancers. L'ensemble du programme criminel de commercialisation reposant sur la chimiothérapie ne peut que fonctionner parce que les accusés ont fait rimer cancer avec condamnation à mort – dès lors, une espérance de vie de quelques mois pour un patient sous chimiothérapie est vantée, par les accusés, comme un succès.
 
L'aspirine est massivement commercialisée sous le faux prétexte qu'elle prévient les attaques cardiaques et les infarctus alors qu'une utilisation prolongée de ce médicament est réputée détruire le collagène et dès lors, graduellement augmenter le risque d'attaques cardiaques et d'infarctus ainsi que d'autres maladies telles des ulcères gastriques et des saignements gastro-intestinaux.
 
Les anti-inflammatoires sont utilisés pour traiter la douleur et les inflammations (par exemple, de l'arthrite). Toutefois, de nombreux inflammatoires détruisent les tissus conjonctifs, par exemple les connexions. A long terme, ces médicaments aggravent les problèmes de santé plutôt qu'ils ne les soignent....
...
 
Et voici le texte intégral:
 
Voir également info "La relation cause-conséquence" qui va dans le même sens que les commentaires du Dr RATH.
 
A+ & bonne lecture
Seb
 
Lien URL où retrouver toutes les infos: //debatsanteseb.blog4ever.com/blog/index-51810.html


01/11/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres